FIXME FIXME FIXME

Notes : clonage pas possible de DD de taille supérieure à la cible ?!

CLONEZILLA, logiciel de sauvegarde et restauration de disque dur et partitions

Vous avez perdu votre CD-ROM d'installation Windows ou le fabricant ne vous en a pas fourni, car il prétend que quelques touches sur votre clavier au démarrage vous mènera vers un menu de restauration d'usine du disque dur de votre ordinateur (situé sur le même disque potentiellement en panne…) ? Vous aurez alors peut être payé une licence MS/Windows avec votre nouvel ordinateur pour rien, car lorsqu'il faudra réinstaller votre système, il vous faudra en racheter une autre…

A moins d'avoir votre propre outil de Sauvegarde/Restauration de systèmes !

Il s'agit ici d'élaborer pour l'usager un outil numérique mobile permettant de sauvegarder le ou les système(s) d'exploitation présents sur son ordinateur (Windows, GNU/Linux, etc.) avec tous ses logiciels pré-installés, tels qu'ils auront été “photographiés” à un moment de son choix (donc opportunément lorsque que son ordinateur est en parfaite santé…), pour pouvoir les restaurer entièrement et simplement sans recommencer de longues et fastidieuses installations par CD-ROM et téléchargement de pilotes et logiciels. Cela se fait en “clonant” entièrement le contenu du disque dur principal de l'ordinateur de l'usager en créant un “fichier-image” qui peut se “re-cloner” sur le même matériel et re-fonctionner immédiatement comme avant.

Parallèlement, on peut également mettre en place des outils de sauvegarde/restauration de données personnelles.

Prérequis

  • Confectionner un disque dur externe USB amorçable avec CloneZilla en utilisant le logiciel UNetbootin comme décrit sur cette page (choisir la dernière version de CloneZilla dans la liste des distribution).
  • Connecter le disque dur externe USB à l'ordinateur de l'usager puis démarrer-le sur le système Clonezilla depuis le disque USB amorçable en réglant éventuellement le démarrage du BIOS.

Clonage d'un ordinateur sur un disque dur externe USB

NB: Si l'ordinateur dispose de plusieurs disques durs internes, il faudra choisir lequel cloner et effectuer éventuellement la même opération pour les autres.

Premier ecran capture1

laisser sur la ligne defaut et taper sur entrée (ou attendre)

capture 2

appuyer sur tabulation puis sur entrée

capture3 (manquée) config consol data keymap

appuyer sur entree

capture4 statrt clone zilla

appuyer sur entrée (laisser choix par defaut “…….

capture5 device-image disk

appuyer sur ENtrée (laisser choix par defaut “device-image disk/partition to/from image)

capture6 mount clonezilla directory

appuyer sur ENtrée (laisser choix par defaut “local_dev Use local device (ex:Hard Drive,

capture7 If you… Press enter to continue

appuyer sur ENtrée

capture8bis Now we need to mount….

sélectionner la ligne correspondant à la partition en s'aidant du nom (type /dev/sdb, ici /dev/sdb6) de la taille et du type de partoche (ici EXT2 ….)

appuyer sur ENtrée

capture9 Press enter to continue..

appuyer sur ENtrée

capture10 choose to mode

appuyer sur ENtrée (laisser choix par defaut

capture11 advanced..

appuyer sur ENtrée (laisser choix par defaut

capture12 advanced blabla..

appuyer sur ENtrée (laisser choix par defaut

capture13 advanced blabla..

Choisir “sans compression” pour aller au plus vite. en utiisant la fleche du bas du clavier. L'usager peut choisir de prendre le temps de compresser mais chez lui…

appuyer sur ENtrée

capture14

taper un nom puis sur Entrée

capture15

selectionner le bon disque à sauver

capture16

Are you sure..

Taper sur “y” puis sur Entrée

FIXME FIXME FIXME

* C) Conseiller à l'usager de déplacer ou effacer les éventuelles données personnelles présentes sur son ordinateur avant le clonage, cela pour ne pas stocker inutilement ces données avec les clones des systèmes d'exploitation qui ne sont restaurable que sur un matériel identique (et pour éviter d'avoir trop de données à copier ce qui ferait rentrer l'usager dans le cas n°2 du service qui est plus long et plus onéreux). Si l'usager ne peut le faire seul préalablement, l'orienter vers le service 2. Récupération de données personnelles. Dans ce cas, ces données peuvent être stockées ailleurs et opportunément re-copier/coller ultérieurement dans la “Mallette de sauvetage”. * D) Connecter le disque dur externe USB de l'usager (la future “Mallette de sauvetage”) au poste ASL de l'atelier ou a un ordinateur avec un système GNU/Linux Ubuntu, puis utiliser Gparted ou Système > Administration > Utilitaire de disque pour comparer et vérifier la taille finale des données présentes sur l'ordinateur à sauvegarder et l'espace disponible sur le disque dur externe USB. * E) Utiliser Système > Administration > Gparted comme décrit sur cette page pour créer : 1 partition FAT 32 de 3 Gio étiquetée “clonezilla”, 1 partition EXT3 étiquetée “sauv-ordi” avec AU MOINS la même quantité d'espace de stockage libre que la taille des partitions et données à sauvegarder. À la demande, éventuellement 1 partition EXT3 étiquetée “stock-datas” et/ou une partition NTFS pour utiliser une partie du disque dur avec des systèmes MS/Windows. Bien vérifier les droits de lectures et d'écritures de toutes les partitions de la “Mallette de sauvetage” pour que l'usager y ait bien accès avec n'importe quel ordinateur/utilisateur sous GNU/Linux. Prévenir également l'usager qu'il ne pourra accéder avec un ordinateur sous système MS/Windows à ses données sauvegardées ici sur des partitions de type “Linux” (EXT3, EXT4,…). Mais l'avantage, c'est qu'elles ne pourront pas être contaminées par les virus de MS/Windows à chaque fois qu'il branche son disque dur sur un ordinateur infecté. * F) Installer un système Clonezilla amorçable sur la partition FAT32 de 3 Gio du disque externe de l'usager en utilisant Applications > Outils > Système > UNetbootin comme indiqué sur cette page (choisir la dernière version de CloneZilla dans la liste des distribution). * G) Connecter le disque dur externe USB (la “mallette de sauvetage”) à l'ordinateur de l'usager puis démarrer-le sur le système Clonezilla depuis le disque USB amorçable en réglant éventuellement le démarrage du BIOS. Puis procéder au clonage du disque dur de l'ordinateur de l'usager sur le disque dur externe USB comme indiqué sur cette page. * H) Re-démarrer normalement le poste ASL connecté avec la mallette de sauvetage. Vérifier la présence des fichiers de clonage. Si comme évoqué dans l'étape C), il y a des données personnelles à re-copier/coller dans la “Mallette de sauvetage”, effectuer l'opération.

Clonage d'un ordinateur sur un autre ordinateur

sur un poste de travail connecté en réseau local

en utilisant un réseau Samba

en utilisant un serveur FTP

en utilisant un serveur NFS

Rendez-vous sur cette page.

sur un serveur distant sur l'Internet

en utilisant un serveur FTPS

Clonage d'une seule partition d'un ordinateur

Clonezilla permet d'effectuer cette tâche, mais on peut aussi se passer d'un support externe amorçable avec Clonezilla en installant plutôt partimage (32 bits only). Pour plus de renseignements, se rendre sur http://doc.ubuntu-fr.org/partimage et http://doc.ubuntu-fr.org/tutoriel/comment_sauvegarder_partition_avec_partimage

service_sop/support_clonage_et_en_reseau_de_systemes.txt · Dernière modification: 2016/03/23 21:23 par canaille
Contrat Creative Commons Demo-TIC 2010-2015 Sauf mention contraire, ce site est placé sous licence Creative Commons BY-SA Driven by DokuWiki